Jean-Luc Chetrit est le Directeur Général de l’UDA, le grand et vaillant défenseur des annonceurs. Il a insufflé un nouvel élan au sein de l’UDA avec des objectifs précis qui sauront répondre aux enjeux actuels de la communication.

Et si nous échangions justement sur ces enjeux auxquels font face les annonceurs avant sa venue aux Sommets du Digital les 4, 5 et 6 février prochains ?

 

Quel bilan de la RGPD, quelques mois après son effectivité ? Pour vous, la transparence et l’opt-out sont essentiels dans la politique client des entreprises. Les nouvelles réglementations imposées par la RGPD sont-elles positives pour les entreprises, et suffisantes aujourd’hui ?

Les marques sont profondément attachées au respect des droits des personnes, de leurs consommateurs, concernant les utilisations qui sont faites de leurs données personnelles, et à ce qu’ils soient mis en mesure d’exprimer leurs choix. Le RGPD est en effet venu rappeler combien il était indispensable de mettre le consommateur au centre et d’être transparent sur les utilisations faites de ses données.

Les attentes des marques sont aujourd’hui d’autant plus importantes à l’égard de leurs partenaires sur le marché en termes de clarté sur le parcours des datas fournies ou utilisées par les outils qui sont proposés pour diffuser leurs publicités auprès des consommateurs.

 

Quand est-ce que les annonceurs pourront se substituer à Google et Facebook ?

Il n’est pas question de substitution, chacun ayant un rôle assez bien défini. Google et Facebook répondent aux attentes des marques dans leur capacité à toucher des publics variés et qualifiés de façon individualisée.

De mon point de vue, au-delà de ces deux acteurs, la question cruciale réside plutôt dans l’impératif qu’ont les marques de se poser la question de la gouvernance de leurs actifs data. Cela pour une raison principale : la redéfinition des modèles marketing qui s’orientent vers des dynamiques « consumer centric ».

 

Quel avenir pour les médias immersif ? Quel développement aujourd’hui ?

L’appellation médias immersifs recouvre de nombreux formats de la réalité virtuelle à la réalité augmentée. Chacun de ces formats répondant à des usages différents.

L’usage des médias immersifs se construit petit à petit au gré du développement et de la démocratisation des technologies mais surtout des opportunités d’usages proposées par les médias et les marques au grand public.

A l’image d’acteurs comme Snapchat ou Facebook, qui offrent à présent la possibilité aux marques de créer des expériences en réalité augmentée, et donc sans le frein d’un équipement onéreux, (ndls : le sujet de la phrase : médias immersifs ?) vont permettre l’accélération d’un usage grand public de ces innovations technologiques.

 

Concrètement quelles vont être les actions de l’UDA dans les prochains mois ? Quels sont vos objectifs à long terme ?

Recréer les conditions de la confiance tant dans l‘univers de la communication que dans la relation avec les consommateurs : c’est notre priorité. Pour cela à l’UDA nous travaillons sur des initiatives sur les leviers pour recréer la confiance : transparence, efficacité, responsabilité, créativité pour en citer quelques-uns.  Ils sont au cœur de notre feuille de route « Audace 2020 ».

Nous publierons le 6/12 notre guide programmatique : « renforcer la confiance »  avec l’Udecam et EBIQUITY. Pour le construire nous avons aussi entamé le dialogue avec les GAFA et nous les encourageons à participer à notre effort, en particulier à mettre en œuvre le Trust ID pour lequel leur concours est essentiel. Plus que sur l’éventuelle perte de confiance des consommateurs, nous travaillons plutôt à leur respect. Toute la chaîne de valeur : éditeurs, régies, agences, annonceurs, nous avons notre responsabilité et notre rôle dans un internet sûr et fluide. Nous militons pour le DAT (Digital Ad Trust).

En Février nous organiserons le premier évènement UDA sur l’efficacité dans lequel nous partagerons le fruit du travail entamé avec Bearing Point depuis plusieurs mois et qui va donner lieu à la création d’une plateforme sur l’efficacité qui a vocation à être le véritable référentiel de la mesure de l’efficacité en France.

 

Question cash / Réponse cash : votre plus grosse crainte aujourd’hui, la non transparence des GAFA ou la perte de confiance dans la publicité des consommateurs ?

La transparence est essentielle car sans transparence pas de confiance possible. C’est vrai pour les GAFA comme pour les marques envers leurs consommateurs.

La question est plus de savoir comment bâtir un dialogue plus équilibré, plus transparent et à l’efficacité mieux mesurée.

Les annonceurs ont aujourd’hui atteint un niveau de maturité sur le digital qui leur permet de challenger les GAFA par exemple :

  • sur la qualité et l’objectivité de leurs mesures qui doivent être réalisées ou certifiées par des tiers indépendants
  • la transparence de la chaîne de valeur, en particulier dans l’environnement programmatique
  • leur contribution réelle à l’efficacité des dispositifs de communication des annonceurs
  • la visibilité réelle de leurs inventaires

 

Le mot de la fin : pourquoi venir aux Sommets du Digital ?

Parce qu’aujourd’hui plus que jamais on a beaucoup à gagner à dialoguer, débattre et apprendre ensemble !

4ème opus : une édition qui s’annonce plus inspirante que jamais !

Les 4, 5 et 6 février 2019 se tiendra à La Clusaz la 4e édition des Sommets du Digital.

Un événement hors du commun qui, une fois encore, bousculera notre cadre de référence, agitera nos neurones et marquera durablement nos esprits.

Devenu un rendez-vous incontournable de l’hiver, Les Sommets du Digital rassemblent une communauté de décideurs, innovateurs et influenceurs de calibre international, qui se retrouvent durant 3 jours à La Clusaz pour s’inspirer, partager et imaginer demain.

Parmi les points forts de cette prochaine édition :

  • le TGV des Sommets, en partenariat avec la SNCF : un voyage animé qui donnera un avant-goût de l’événement avant même d’y arriver !
  • le télécabine pitch : l’occasion pour chaque participant de faire des rencontres business inédites, à 30 mètres de hauteur et de nuit, dans des télécabines !
  • le plateau TV mobile : en direct pendant les 3 jours, suivi à distance par plus de 60 000 personnes
  • de nouveaux formats de conférences : conférence ignite, conférence jeu interactive, conférence créative, conférence détox …
  • un programme plein de surprises, d’une qualité et d’une générosité rarement égalées.

Depuis 3 ans, Les Sommets du Digital ne cessent d’évoluer et de surprendre.  Les valeurs du début sont restées intactes : convivialité, authenticité, exigence, générosité. Mais l’événement gagne en puissance chaque année, sous l’impulsion de son fondateur Xavier Wargnier. Chaque édition pousse plus loin la qualité et l’inventivité, et gagne en résonance et en visibilité. La 4e édition s’annonce plus inspirante que jamais…
« On place la barre toujours plus haut, ce qui est presque un pléonasme quand on parle de sommets » martèle Xavier Wargnier à qui veut bien l’entendre. « Cette 4e édition sera un must, je m’y engage ! »

Soixante speakers, zéro bullshit
La qualité et la diversité des conférences est un pilier de l’événement. Aux Sommets du Digital, les speakers n’ont pas de profil-type, pas de parcours-type. Pour choisir ses invités, Xavier Wargnier se tourne vers ceux qui sont portés par une profonde envie de bousculer, d’inspirer et de partager. Les formats d’intervention sont courts pour être plus percutants et largement participatifs entre la scène et la salle. Pas d’auto-promo, pas de bullshit, et une parité absolue entre femmes et hommes.
Ils parleront des enjeux qui transforment notre quotidien et interrogent notre avenir. Ils nous donneront des clés pour comprendre, s’adapter et réagir dans un monde qui change plus profondément et plus rapidement que jamais. Ils exploreront, sous des angles très concrets, les thèmes de l’intelligence artificielle, les nouveaux comportements clients, la sécurité, le changement de civilisation, les ruptures, les nouveaux business, la communication digitale, le numérique et l’environnement, le management réinventé, les datas…

Les premiers noms des speakers 2019 ici : http://les-sommets-du-digital.com/speakers/

#bousculer #inspirer #connecter #somdig19

s’inscrire à l’édition 2019

Les Sommets du Digital

#somdig19