Nicolas Hazard, vous êtes un entrepreneur français, bien connu des l’univers de la finance green et sociale. Depuis plusieurs années, vous réunissez, politiques, grandes entreprises et influenceurs autour de votre projet INCO, un groupe qui accompagne plus de 500 start-ups green et sociales chaque année à travers le monde. Vous êtes vous-même un influenceur et vous avez notamment été nommé « Young Global Leader » par le World Economic Forum, en 2015.

Votre présence aux Sommets du Digital, les 4, 5 et 6 février 2019 à La Clusaz, est un signe fort, marquant la sensibilité de l’événement aux enjeux sociaux et environnementaux auxquels nous faisons face aujourd’hui.

 

Pour répondre aux enjeux sociaux et environnementaux, faut-il selon vous créer une disruption forte ou faire évoluer notre mode de fonctionnement actuel ?

On voit bien que le mode de fonctionnement actuel est complètement dépassé et nous conduit droit dans le mur. Je crois en une vraie disruption citoyenne, une révolution. Il faut enclencher une dynamique collective qui encourage les initiative locales pour répondre aux enjeux locaux, mais leur permette ensuite de grandir et de se rejoindre partout dans le monde. Car si les problématiques ne sont pas les mêmes d’un pays à l’autre, le grand défi environnemental actuel, lui, est global et planétaire. On a besoin de radicalité.

 

Vous dites que les jeunes générations sont conscientes des enjeux sociaux et environnementaux. Aujourd’hui on voit qu’on a peu de temps pour répondre à ces enjeux, et les jeunes ont encore peu de pouvoir pour s’engager. Les plus vieilles générations sont-elles également sensibles à cela ?

Le discours de Greta Thunberg, jeune activiste suédoise, à la COP24 était le reflet de cette révolte des jeunes générations face aux changements climatiques. Je pense au contraire que les jeunes générations ont du pouvoir. Parce qu’elles savent s’en emparer. Elles sont les premières à descendre dans la rue, et surtout, elles demandent des comptes à leurs aînés. Il y a un point qui revient souvent quand les jeunes s’adressent aux anciennes générations : que va-t-on dire aux générations futures ? Comment va-t-on leur expliquer par exemple que 60% des animaux sauvages ont disparu en quarante-quatre ans ? Nos ainés sont de plus en plus sensibles à la question mais il est très difficile de faire changer des habitudes solidement ancrées et héritées du XXe siècle. Pendant des décennies, on a dit aux gens de consommer sans se poser de question, parce que consommer était intimement lié au progrès, mais ce modèle est mort.

 

Qui engagera selon vous la plus grande transformation sociétale ? Les citoyens, les politiques ou les entreprises ? Les citoyens semblent avoir peu de confiance à donner aux politiques et aux entreprises, mais pourtant se sentent eux même impuissants.

La réponse est tout le monde, car tout le monde a un rôle fondamental à jouer. Sans initiative citoyenne rien ne se passe, mais les initiatives citoyennes doivent être transformées en projet politique pour prospérer et faire levier. Par ailleurs, impossible de faire comme si la dimension économique n’existait pas et de se priver du potentiel d’innovation des entreprises. Le sujet est plus : comment inciter chacun à sortir de la politique des petits pas – petits pas citoyens qui consistent trop souvent en de micro-initiatives locales -, petit pas politiques – avec des grands discours souvent peu suivis d’effets…et de moyens -, petit pas entrepreneuriaux – on demande à ses salariés d’éteindre la lumière en partant mais on ne mène aucune réflexion sur l’énergie dépensées par les data-centers… Il faut que chacun fasse sa révolution.

 

Qui sont les plus frileux face à ces initiatives ?

L’équilibre des pouvoirs et des intérêts fait que les grandes entreprises n’ont pas toujours intérêt à ce que les choses bougent et elle savent le partager auprès des pouvoirs publics.

 

Comment persuadez-vous les entreprises à s’engager à vos côtés ?

Parce que nous partageons la vision simple qui veut que le monde de demain passe par la création et le développement d’entreprises qui répondent à nos problématiques sociales et environnementales. A travers nos activités d’investissement et d’accélération réparties dans plus de 30 pays à travers le monde, c’est ces entreprises que nous encourageons et faisons grandir. Nous sommes persuadés que les licornes de demain sont des entreprises à fort impact environnemental et durable. C’est un travail de conviction, d’alignement d’intérêt et sans doute pas mal d’enjeux de communication.

 

Question cash – réponse cash : Lorsque des entreprises comme JP Morgan s’engagent à vos côtés, peut-on croire qu’il s’agisse d’hypocrisie ?

On a besoin de faire bouger les lignes et changer les choses partout, et surtout dans le monde de la finance. C’est tout le projet d’INCO, qui a commencé par la création d’un fonds d’investissement. La finance est au service de la collectivité et non l’inverse.

 

Le mot de la fin : pourquoi venir aux Sommets du Digital ?

Il s’agit d’une formidable initiative, qui réunit des acteurs pluriels qui ont soif de réinventer le monde de demain.

4ème opus : une édition qui s’annonce plus inspirante que jamais !

Les 4, 5 et 6 février 2019 se tiendra à La Clusaz la 4e édition des Sommets du Digital.

Un événement hors du commun qui, une fois encore, bousculera notre cadre de référence, agitera nos neurones et marquera durablement nos esprits.

Devenu un rendez-vous incontournable de l’hiver, Les Sommets du Digital rassemblent une communauté de décideurs, innovateurs et influenceurs de calibre international, qui se retrouvent durant 3 jours à La Clusaz pour s’inspirer, partager et imaginer demain.

Parmi les points forts de cette prochaine édition :

  • le TGV des Sommets, en partenariat avec la SNCF : un voyage animé qui donnera un avant-goût de l’événement avant même d’y arriver !
  • le télécabine pitch : l’occasion pour chaque participant de faire des rencontres business inédites, à 30 mètres de hauteur et de nuit, dans des télécabines !
  • le plateau TV mobile : en direct pendant les 3 jours, suivi à distance par plus de 60 000 personnes
  • de nouveaux formats de conférences : conférence ignite, conférence jeu interactive, conférence créative, conférence détox …
  • un programme plein de surprises, d’une qualité et d’une générosité rarement égalées.

Depuis 3 ans, Les Sommets du Digital ne cessent d’évoluer et de surprendre.  Les valeurs du début sont restées intactes : convivialité, authenticité, exigence, générosité. Mais l’événement gagne en puissance chaque année, sous l’impulsion de son fondateur Xavier Wargnier. Chaque édition pousse plus loin la qualité et l’inventivité, et gagne en résonance et en visibilité. La 4e édition s’annonce plus inspirante que jamais…
« On place la barre toujours plus haut, ce qui est presque un pléonasme quand on parle de sommets » martèle Xavier Wargnier à qui veut bien l’entendre. « Cette 4e édition sera un must, je m’y engage ! »

Soixante speakers, zéro bullshit
La qualité et la diversité des conférences est un pilier de l’événement. Aux Sommets du Digital, les speakers n’ont pas de profil-type, pas de parcours-type. Pour choisir ses invités, Xavier Wargnier se tourne vers ceux qui sont portés par une profonde envie de bousculer, d’inspirer et de partager. Les formats d’intervention sont courts pour être plus percutants et largement participatifs entre la scène et la salle. Pas d’auto-promo, pas de bullshit, et une parité absolue entre femmes et hommes.
Ils parleront des enjeux qui transforment notre quotidien et interrogent notre avenir. Ils nous donneront des clés pour comprendre, s’adapter et réagir dans un monde qui change plus profondément et plus rapidement que jamais. Ils exploreront, sous des angles très concrets, les thèmes de l’intelligence artificielle, les nouveaux comportements clients, la sécurité, le changement de civilisation, les ruptures, les nouveaux business, la communication digitale, le numérique et l’environnement, le management réinventé, les datas…

Les premiers noms des speakers 2019 ici : http://les-sommets-du-digital.com/speakers/

#bousculer #inspirer #connecter #somdig19

s’inscrire à l’édition 2019

Les Sommets du Digital

#somdig19