Cyndie vous êtes Directrice Communication et Influence de Cision, spécialisé dans les technologies de Relations Presse, d’Influence et de Earned Media. Le groupe a intégré de grands acteurs français de la communication comme L’Argus de la Presse récemment.

Faisons un point sur la digitalisation de la communication et l’état du marché de l’influence en France.

La transformation digitale de la communication est-elle vraiment en marche dans les organisations ?

C’est très disparate selon les entreprises, mais de manière générale, nous accumulons un vrai retard par rapport à nos homologues du marketing, notamment dans l’utilisation de la data et dans la mesure de nos actions.

Les choses ont énormément évolué et les professionnels de la com se sont adaptés sur bien des points. Ils réfléchissent désormais tous à 360 (Presse, Web, réseaux sociaux), ils démultiplient leurs relais d’influence (journalistes, blogueurs, influenceurs 2.0, experts, clients, collaborateurs).

En revanche, ils peinent à construire des campagnes de communication globales mixant les tactiques Paid/Owned/Earned Medias car il existe trop de silos au sein des organisations et qu’ironiquement la communication a perdu en influence au sein de leurs entreprises.

Quelle est la différence entre la communication et le marketing d’influence aujourd’hui ?

C’est tout le problème, tout a été mélangé ! L’influence consiste à nouer des relations avec les journalistes et les personnes qui comptent, pour permettre à sa marque d’être plus sollicitée, plus entendue et plus visible. Susciter de la confiance et du bouche à oreille est un travail de l’ombre et de long terme que les communicants n’ont pas su valoriser et mesurer.

Le marketing s’est alors emparé du concept, en utilisant les techniques de Paid qu’ils maitrisent depuis longtemps. Ils ont même réussi à en ressortir des KPI et en plus à court terme ! Néanmoins, en réduisant l’influence au fait de payer des influenceurs pour relayer des actus ou faire du placement de produits, ils ont galvaudé la notion d’influence. D’ailleurs 84% des professionnels estiment que le marketing d’influence est une nouvelle forme de publicité et 76% pensent que le public va se lasser des campagnes relayées par les influenceurs*.

Quelles sont les erreurs à éviter quand on veut lancer une campagne d’influence ?

La première consiste à considérer les influenceurs comme des « hommes sandwich » plutôt que comme des créateurs. Pour que la campagne garde toute son authenticité et fonctionne auprès du public, il faut co-créer avec l’influenceur.

La seconde, c’est de concevoir une campagne d’influence en ne pensant qu’aux réseaux sociaux. Cela peut fonctionner dans certains secteurs très spécifiques comme la mode, mais généralement et surtout en BtoB, il ne faut pas oublier les canaux plus traditionnels. Le journaliste est toujours l’influenceur le plus efficace*.

Quel que soit le métier, la transformation digitale, ça n’est pas jeter bébé avec l’eau du bain. C’est garder les fondamentaux et intégrer les nouvelles technologies à ses processus pour toujours plus de pertinence et d’efficacité.

Question cash – réponse cash : Avec des outils comme le vôtre, a-t-on encore besoin des agences de com et de RP ?

Comment une techno, aussi avancée soit-elle, pourrait-elle remplacer le savoir-faire de ces professionnels ? Deux mots pour vous montrer à quel point ça ne risque pas d’arriver : Relation & Créativité.

Le mot de la fin : pourquoi venir aux Sommets du Digital ?

Pour manger de la fondue bien sûr ! Non, plus sérieusement, pour échanger, partager et comprendre plus globalement les impacts de la transformation digitale. Je ne parle pas que du point de vue techno car la dimension humaine et le ressenti des collaborateurs en entreprise est un point majeur qu’il faut prendre en compte dans ses projets de transformation.

*Source Etude Cision -Nov2018- Marketing d’Influence : ce qu’en pensent vraiment les professionnels ?

4ème opus : une édition qui s’annonce plus inspirante que jamais !

Les 4, 5 et 6 février 2019 se tiendra à La Clusaz la 4e édition des Sommets du Digital.

Un événement hors du commun qui, une fois encore, bousculera notre cadre de référence, agitera nos neurones et marquera durablement nos esprits.

Devenu un rendez-vous incontournable de l’hiver, Les Sommets du Digital rassemblent une communauté de décideurs, innovateurs et influenceurs de calibre international, qui se retrouvent durant 3 jours à La Clusaz pour s’inspirer, partager et imaginer demain.

Parmi les points forts de cette prochaine édition :

  • le TGV des Sommets, en partenariat avec la SNCF : un voyage animé qui donnera un avant-goût de l’événement avant même d’y arriver !
  • le télécabine pitch : l’occasion pour chaque participant de faire des rencontres business inédites, à 30 mètres de hauteur et de nuit, dans des télécabines !
  • le plateau TV mobile : en direct pendant les 3 jours, suivi à distance par plus de 60 000 personnes
  • de nouveaux formats de conférences : conférence ignite, conférence jeu interactive, conférence créative, conférence détox …
  • un programme plein de surprises, d’une qualité et d’une générosité rarement égalées.

Depuis 3 ans, Les Sommets du Digital ne cessent d’évoluer et de surprendre.  Les valeurs du début sont restées intactes : convivialité, authenticité, exigence, générosité. Mais l’événement gagne en puissance chaque année, sous l’impulsion de son fondateur Xavier Wargnier. Chaque édition pousse plus loin la qualité et l’inventivité, et gagne en résonance et en visibilité. La 4e édition s’annonce plus inspirante que jamais…
« On place la barre toujours plus haut, ce qui est presque un pléonasme quand on parle de sommets » martèle Xavier Wargnier à qui veut bien l’entendre. « Cette 4e édition sera un must, je m’y engage ! »

Soixante speakers, zéro bullshit
La qualité et la diversité des conférences est un pilier de l’événement. Aux Sommets du Digital, les speakers n’ont pas de profil-type, pas de parcours-type. Pour choisir ses invités, Xavier Wargnier se tourne vers ceux qui sont portés par une profonde envie de bousculer, d’inspirer et de partager. Les formats d’intervention sont courts pour être plus percutants et largement participatifs entre la scène et la salle. Pas d’auto-promo, pas de bullshit, et une parité absolue entre femmes et hommes.
Ils parleront des enjeux qui transforment notre quotidien et interrogent notre avenir. Ils nous donneront des clés pour comprendre, s’adapter et réagir dans un monde qui change plus profondément et plus rapidement que jamais. Ils exploreront, sous des angles très concrets, les thèmes de l’intelligence artificielle, les nouveaux comportements clients, la sécurité, le changement de civilisation, les ruptures, les nouveaux business, la communication digitale, le numérique et l’environnement, le management réinventé, les datas…

Les premiers noms des speakers 2019 ici : http://les-sommets-du-digital.com/speakers/

#bousculer #inspirer #connecter #somdig19

s’inscrire à l’édition 2019

Les Sommets du Digital

#somdig19