Isabel Kurata a quitté le monde merveilleux de Disney, pour fonder au lendemain des évènements du 11 Septembre l’association ACT Responsible. Sa cause à elle ce sont les grandes causes ! Elle s’est donnée comme objectif de démontrer l’implication des publicitaires dans les questions environnementales et sociales. Son crédo : un monde plus durable, équitable et solidaire.

 

Actuellement, les associations connaissent une crise du don. La publicité a donc un rôle majeur à jouer. Mais quand on pense PUB, on associe forcément l’idée de vendre. C’est quoi le concept : « Aider à avoir plus d’humanité » ?

Le rôle de la pub est avant tout de créer le désir, désir d’acheter ou de posséder ; sa force est de provoquer cette envie par l’émotion, en 30 secondes, en une image, en une phrase, en un clic. Quand le talent des créatifs s’applique aux grandes causes alors la pub joue un rôle fondamental d’éducation, d’information et d’alerte. La lutte contre la pauvreté et l’exclusion, la prévention des maladies, la lutte contre le réchauffement climatique, la défense des droits de l’homme et de la femme, la protection de la biodiversité… sont des enjeux qui nous concernent tous. Et pourtant, au quotidien, il est difficile de faire adhérer les citoyens à ces thèmes. Cependant c’est en popularisant ces enjeux et en les rendant accessibles au plus grand nombre que les mentalités évolueront.

 

Lorsque l’on évoque la communication de masse, on pense à la télévision, vitrine indétrônable. Mais les nouveaux formats et usages ne sont-ils pas en train de détrôner ce média ?

La pub TV en caritatif permet à mon sens d’alerter sur des grands enjeux, c’est un media d’image et d’alerte plus que de fundraising ou d’adhésion, qui reste indéniablement efficace pour les associations. Les formats numériques permettent une plus grande flexibilité, allant toucher les gens directement dans leur « intimité digitale », les messages sont donc plus ciblés et permettent de créer les mouvements d’adhésions. On peut « montrer » qu’on appartient, on devient acteur et pas seulement récepteur, on nous donne le pouvoir. L’exemple des gilets jaunes montre qu’effectivement ces formats sont très efficaces !

 

La publicité est souvent assez décriée, alors les communicants aiment se voir confier de telles missions de communication, est-ce un moyen pour eux de redorer leur image ?

C’est la grande question de la légitimité du secteur publicitaire à prendre à parole sur ces sujets ! Je ne crois pas que les publicitaires cherchent à redorer leur image en communiquant pour des causes, ils font simplement leur travail. Communiquer pour un produit vertueux est toujours plus engageant, excitant et convainquant que de le faire pour un produit toxique. Je pense que les professionnels de la publicité devraient promouvoir d’avantage leur rôle et engagement à soutenir des causes.  ACT Responsible offre cette opportunité de montrer comment le secteur prend ses responsabilités.

 

Doit-on utiliser des images choc pour interpeller l’opinion publique et notamment les jeunes qui consomment des images en continu ?

Non je ne pense pas que l’image choc soit nécessaire. La force d’une campagne réside plus dans la justesse du message et dans son ton que dans la provocation. Quand on voit que sur les plateformes digitales ce sont les photos de chatons qui créaient l’engouement, l’adhésion et le partage, je pense qu’on peut affirmer que le choc n’est pas forcement nécessaire et utile. Pouvoir s’identifier, se projeter, se mettre au centre est ce qui nous touche est plus efficace.

 

Le mot de la fin : Pourquoi venir aux Sommets Du Digital ?

Classiquement notre terrain de jeux est plutôt le secteur de la publicité et des associations, mais depuis toujours ACT Responsible se définit comme un point de rencontre, ce qui est intéressant c’est de croiser les différents secteurs, chacun expert dans une discipline, mais souvent enfermé dans leur expertise. On a vu ces dernières années des campagnes de pub grande cause utiliser la data et les nouvelles technologies pour atteindre leur cible. Chaque secteur a un rôle à jouer dans la diffusion de message juste et responsable. C’est en connectant les différents univers, en créant des passerelles où chacun peut comprendre quel est son rôle et comment il peut se mettre au service du bien commun qu’on arrivera ensemble à construire un monde plus équitable, solidaire et durable.

4ème opus : une édition qui s’annonce plus inspirante que jamais !

Les 4, 5 et 6 février 2019 se tiendra à La Clusaz la 4e édition des Sommets du Digital.

Un événement hors du commun qui, une fois encore, bousculera notre cadre de référence, agitera nos neurones et marquera durablement nos esprits.

Devenu un rendez-vous incontournable de l’hiver, Les Sommets du Digital rassemblent une communauté de décideurs, innovateurs et influenceurs de calibre international, qui se retrouvent durant 3 jours à La Clusaz pour s’inspirer, partager et imaginer demain.

Parmi les points forts de cette prochaine édition :

  • le TGV des Sommets, en partenariat avec la SNCF : un voyage animé qui donnera un avant-goût de l’événement avant même d’y arriver !
  • le télécabine pitch : l’occasion pour chaque participant de faire des rencontres business inédites, à 30 mètres de hauteur et de nuit, dans des télécabines !
  • le plateau TV mobile : en direct pendant les 3 jours, suivi à distance par plus de 60 000 personnes
  • de nouveaux formats de conférences : conférence ignite, conférence jeu interactive, conférence créative, conférence détox …
  • un programme plein de surprises, d’une qualité et d’une générosité rarement égalées.

Depuis 3 ans, Les Sommets du Digital ne cessent d’évoluer et de surprendre.  Les valeurs du début sont restées intactes : convivialité, authenticité, exigence, générosité. Mais l’événement gagne en puissance chaque année, sous l’impulsion de son fondateur Xavier Wargnier. Chaque édition pousse plus loin la qualité et l’inventivité, et gagne en résonance et en visibilité. La 4e édition s’annonce plus inspirante que jamais…
« On place la barre toujours plus haut, ce qui est presque un pléonasme quand on parle de sommets » martèle Xavier Wargnier à qui veut bien l’entendre. « Cette 4e édition sera un must, je m’y engage ! »

Soixante speakers, zéro bullshit
La qualité et la diversité des conférences est un pilier de l’événement. Aux Sommets du Digital, les speakers n’ont pas de profil-type, pas de parcours-type. Pour choisir ses invités, Xavier Wargnier se tourne vers ceux qui sont portés par une profonde envie de bousculer, d’inspirer et de partager. Les formats d’intervention sont courts pour être plus percutants et largement participatifs entre la scène et la salle. Pas d’auto-promo, pas de bullshit, et une parité absolue entre femmes et hommes.
Ils parleront des enjeux qui transforment notre quotidien et interrogent notre avenir. Ils nous donneront des clés pour comprendre, s’adapter et réagir dans un monde qui change plus profondément et plus rapidement que jamais. Ils exploreront, sous des angles très concrets, les thèmes de l’intelligence artificielle, les nouveaux comportements clients, la sécurité, le changement de civilisation, les ruptures, les nouveaux business, la communication digitale, le numérique et l’environnement, le management réinventé, les datas…

Les premiers noms des speakers 2019 ici : https://les-sommets-du-digital.com/speakers/

#bousculer #inspirer #connecter #somdig19

s’inscrire à l’édition 2019

Les Sommets du Digital

#somdig19